Le droit se définit comme l'ensemble des règles qui ont pour objet d'harmoniser les relations entre les citoyens. Certaines règles régissent les situations globales tandis que d'autres gouvernent des situations spécifiques ou un groupe spécifique. Pour chaque situation ou groupe donnés correspond à une discipline juridique dans laquelle se spécialisent les cabinets tels que chez avocat kiman.

Le droit du travail régit des acteurs spécifiques de l'économique. Il permet de concilier les parties et de rétablir l'équilibre rompu par le contrat de travail. Le droit du travail ne concerne que les salariées et les employeurs. Un tribunal spécial tranche les litiges entre ces deux principaux acteurs du monde du travail.

Un droit du travail moderne et évolutif

L'ensemble des règles applicables et le tribunal compétent pour les contentieux constituent le régime juridique. Le droit du travail applique à tout contrat de travail signé entre les parties sur le territoire national. Cependant le droit de l'Union européenne influence beaucoup le droit positif des pays membres depuis l'adoption de la libre circulation des travailleurs. L'Avocat dispose ainsi d'un arsenal juridique performant et efficace pour assister et défendre son client. Le rôle de l'Avocat ne se limite pas forcément à la plaidoirie.

Il propose de précieux conseils avant la signature du contrat, durant son exécution, ou bien lors de sa résiliation. La prévention prévaut à toutes solutions autres solution. Avant de s'engager donc le salarié aura tout intérêt à solliciter une analyse approfondie de la proposition de contrat. Toutefois les contrats restent souvent des contrats d'adhésions et donc non négociables. Certaines règles s'imposent cependant aux parties au contrat.

Un contrat de travail qui n'est pas équilibré

Le contrat de travail se caractérise par un fort déséquilibre entre las signataires. Le salarié se soumettra aux ordres de son employeur. Il deviendra son subordonné. Toutefois, avec l'évolution du droit positif, le statut de subordonné laisse plutôt place à la notion de collaborateur. Effectivement, l'employeur a besoin des services de son employé comme ce dernier a dépend de lui pour vivre. D'une manière générale et objective, ils participent tous les deux au développement de l'entreprise. Se rendant compte de cela, l'État ne cesse d'améliorer les conditions de travail des salariés.

Il ne peut pas non plus trop pénaliser les entreprises en accordant trop de privilèges aux salariées. Il est difficile de trouver un terrain d'entente entre les deux. D'où l'encouragement des dialogues collectifs au centre desquels se trouve l'Avocat. Les Avocats se chargent tant des relations de groupes que des relations individuelles.